• White Facebook Icon

Gérard Maimone © 2016 

BIOGRAPHIE

Gérard Maimone fait ses classes au Jazz-club de Grenoble, comme pianiste et vibraphoniste, avant de rejoindre, au début des années 70, Lyon et son Hot Club, pour travailler principalement avec le guitariste Michel Pérez, avec qui il fonde SPHEROE, en compagnie du bassiste Rido Bayonne et du percussionniste Patrick "Cactus" Garel, groupe de jazz-rock qui aura une place importante dans la musique française de la décennie.

"Loin des repères habituels des genres ou des courants, Gérard Maimone déroule sa musique sans aucune balise ou limite quelconques. Il a trouvé à l'horizon de toutes les musiques un point qui l'identifie dès les premières mesures. Une écriture mélodique comme une signature, avec un sens esthétique très personnel, presque pictural. Le théâtre, genre visionnaire, a su s'approprier cet "univers Maimone" pour enrichir son vocabulaire."

 

- Jean-Philippe Lajus / Musique & Mouvement -

La décennie 80 sera marquée par l'aventure de l'ANGEL / MAIMONE Entreprise, en collaboration avec le chanteur Olivier Angèle, qui enchaîne concerts / spectacles, disques (Island Records), vidéo-clips et films jusqu'à acquérir le statut de groupe "culte" de la scène rock française.

 

Depuis 90, Maimone poursuit une carrière solo de compositeur de musiques à images (plus de 75 créations pour le théâtre, la danse ou le cinéma), sans négliger pour autant les réalisations scéniques - concerts ou théâtre musical -, explorant les différentes esthétiaues musicales dans lesquelles il aime s'inscrire, pour les marquer du sceau de sa propre personnalité de compositeur atypique : du tango au jazz, des musiques d'inspiration orientale aux lieder d'opéra... 

 

Maimone est également connu pour ses collaborations avec le metteur en scène Georges Lavaudant, successivement directeur de la Maison de la Culture de Grenoble, du TNP de Villeurbanne, de l'Odéon-Théâtre de l'Europe (Paris), pour qui il signa de nombreuses musiques de scène. Compagnon de vie et d'art du metteur en scène Françoise Maimone, il a aussi croisé les chemins de théâtre de Gilles Chavassieux, Raoul Ruiz, Robert Gironès, Charlie Brozzoni, Gildas Bourdet, Ariel Garcia Valdès, Marc Betton, Grégoire Ingold, Philippe Clément, Valentin Traversi, Lisa Wurmser, Marjorie Nakache... ou ceux des chorégraphes Michel Hallet, Stan Wisniewski, Jean-François Duroure, Annick Charlot, Marie-Françoise Garcia, Marie Zighéra, Dominique Audin... environnant leurs créations de mille et une chansons inconnnues, de mille et un refrains insidieux, comme autant de petites âmes, éternelles ritournelles de spectacles évanescents, mémoires de millions d'images évanouies.